Sanchez Marie-Claude

Vendredi 07 avril 2006 à 22h08

J'ai une pensée pariculière pour tous les enfants hospitalisés. Je souhaite beaucoup de courage à leurs parents. Ne baissez jamais les bras, accrochez-vous, ça vaut la peine de se battre...La vie, malgré ses dificultés, vaut la peine d'être vécue, si on lui donne un sens.